Canta-la-Vida

Canta-la-Vida

Je descendais la rivière....

 

 992690592.jpg

 

Après ma déconvenue amoureuse de la semaine passée, je m'étais dit que plus jamais je n'aimerais, mais le sort va souvent à l'encontre de nos résolutions. Et je vous invite aujourd'hui à descendre une rivière en canoë en ma compagnie où  je vais de nouveau rencontrer l'amour!

 

Vous pouvez écouter   " Je descendais la rivière..." tout en regardant les photos qui en illustrent les paroles : 

 

 

4034368005.jpg

 

Je descendais la rivière

Dans mon vieux canoë

Je voulais laisser derrière

Moi mon triste passé

 

 

3260471986.jpg

 

Tu m’avais quitté la veille

Pour un nouvel amant

L’amour est une éternelle

Source de tourments)

 

 

375274201.jpg

 

Que la rivière m’emmène

Loin très loin de toi

Je ne dirai plus je t’aime

C’était la dernière fois

 

 

2186888795.jpg

 

Soudain sur l’une des rives

   J’aperçois une femme    

Qui dans l’onde limpide  

Baignait ses pieds diaphanes

       

 

2587724887.jpg

 

Hola ! me lance- t-elle    

Y a –t-il une place à bord   

Avec plaisir ma belle  

Et je vire de bord

 

 

 1375617033.jpg

  

Que la rivière m’emmène

Loin très loin de toi

Je ne dirai plus je t’aime    

C’était la dernière fois

 

 661813268.jpg

 

Le canoë au mouillage  

J’entends la belle murmurer    

Pour le prix du voyage  

Je vais vous embrasser

 

 

3039725233.jpg

 

 Alors sur un lit de mousse

     Nous nous sommes étendus

     Sa peau était si douce

   Que mon cœur en fut ému

 

 

 367977760.jpg

  

Que la rivière nous emmène

Loin très loin de toi

Je lui dirai que je l’aime   

Aussi longtemps qu’elle voudra

 

1366827035.jpg
 
 

Je descendais la rivière

Dans mon vieux canoë

J’voulais laisser derrière

Moi mon triste passé

 

 

P4050092.jpg
 

J’avais perdu la veille

L’amour de ma vie

Mais le long de la rivière

Un autre a refleuri.

 

 

*****

 

Si vous appréciez ce blog, je vous invite à découvrir les chansons de mon nouveau CD 

 

"Tu es l'obscur objet de mon désir" sur :

 

Deezer (cliquez sur le nom)

 

ou les autres plateformes musicales Itunes, Spotify, Google play, Amazon

 

Mes autres blogs:

 

Old Nut (Wix)  & Eldorad'Oc 

 

(liens dans l'en tête de ce blog)

 

Texte, Photos, Paroles, musique et chant Old Nut

 

(Je suis membre de la SACEM et toute reproduction ou utilisation publique ou à des fins commerciales 

 

de mes chansons est interdite sans mon accord).

 


11/10/2018
4 Poster un commentaire

Laisse encore un peu...

3830445589.jpg

 

Louis Aragon dans un poème mis en musique et chanté par Brassens  a prétendu  « qu’il n’ y a pas d’amour heureux ! ». Et dans un autre poème chanté par  Jean Ferrat, il nous demandait « Que sais tu du malheur d’aimer ? ». Ce n’est pas ce malheureux amant qui a croisé le chemin de Jennifer et dont je vous ai fait écouter la complainte la semaine passée qui le contredira. D’innombrables autres chansons témoignent d’amours malheureuses comme « Ne me quitte pas » de J. Brel  «Don’t make me over » de Dionne Warwick  ou « Una lacrima sul viso » de Bobby Solo pour ne citer que les plus connues. Malgré ce que proclament les poètes, il y a des amours heureuses, mais comme l’a écrit Alfred de Musset : « Les plus désespérés sont les chants les plus beaux, 
Et j'en sais d'immortels qui sont de purs sanglots". Aussi c’est pourquoi les chansons d’amour parlent généralement d’amours impossibles, de trahisons ou de séparations.

 

 

3907644404.jpg

 

Ma nouvelle chanson "Laisse encore un peu..." ne déroge pas à la règle et vous parle d’un amour en voie de désamour, comme l'a si bien chanté Lenny Escudero .

 

 

Je vous invite à l'écouter en regardant les photos qui en illustrent les paroles 

 

 

 

 2466273756.jpg

 

Laisse encore un peu

Ta tête sur mon épaule

Laisse encore un peu

Ta main dans ma main 

 

 

3664431722.jpg
 

Restons allongés

A l’ombre du saule

Vivons ce soir d’été

Sans penser à demain

 

1516550133.jpg
 
 

Je sais que ton amour

N’est plus qu’une apparence

Que jour après jour

Gagne l’indifférence

 

 

 3260455952.jpg

 

Mais laisse moi y croire

Quelques heures encore

Oui laisse moi y croire

Au moins jusqu’à l’aurore

 

 

1905422339.jpg

 

Laisse encore un peu

Ta vie près de ma vie

Laisse encore un peu

Ton cœur près de mon cœur

 

 

PC090367.jpg
 

Restons allongés

Dans le mitan du lit

Minuit n’a pas sonné

Demain attend son heure

 

 

1934752273.jpg

 

Je sais que ton amour

N’est plus qu’un souvenir

Je l’ai jour après jour

Vu s’évanouir

 

 

PC060113.jpg
 

Mais laisse moi y croire

Quelques heures encore

Oui laisse moi y croire

Au moins jusqu’à l’aurore

 

 

P6130320.jpg
 

Laissons encore un peu

Fermées nos paupières

Je veux encore un peu

Rêver auprès de toi

 

 

4106192070.jpg
 

Restons allongés

Dans la douce atmosphère

De cette nuit d’été

Qui s'enfuit déjà

 

 

3635475398.jpg
 

Je sais que ton amour

N’est plus qu’un souvenir

Et qu’avant la fin du jour

Je te verrai partir

 

P9170115.jpg
 

Mais laisse moi y croire

Quelques heures encore

Oui laisse moi y croire

Au moins jusqu’à l'aurore.

 

*****

Si vous appréciez ce blog, je vous invite à découvrir les chansons de mon nouveau CD

"Ne perds pas tes rêves en chemin" sur :

Deezer (cliquez sur le nom)

ou les autres plateformes musicales Itunes, Spotify, Google play, Amazon

 

Mes autres blogs:

 

Old Nut (Wix)  & Eldorad'Oc 

(liens dans l'en tête de ce blog)

 

Texte, Photos, Paroles, musique et chant Old Nut

(Je suis membre de la SACEM et toute reproduction ou utilisation publique ou à des fins commerciales

de mes chansons est interdite sans mon accord).

 


05/10/2018
8 Poster un commentaire

Mon verre de Ti Punch est vide....

 

 

1121453829.jpg
 

L'été est à peine derrière nous que déjà arrivent les frimas. Aussi, je vous propose de mettre chaleur et soleil dans votre quotidien ainsi que dans votre verre avec ma chanson "Mon verre de Ti' Punch est vide ". Mais avant que vous ne l'écoutiez, disons quelques mots sur l'origine et la fabrication de ce divin  breuvage. Le Ti Punch n'existerait pas sans la canne à sucre dont la culture a été développée aux Antilles françaises à partir du XVIIème siècle avec l’assistance technique des Hollandais chassés du Brésil par les portugais. Longtemps orientée principalement vers la production de sucre, cette exploitation a commencé à péricliter au XIXème siècle en raison du développement de la production sucrière européenne à partir de la betterave. Mais fort heureusement une opportune et alléchante alternative s'est offerte pour cette plante prolifique qui pousse en un an et peut se régénérer quatre ou cinq ans de suite : la production de rhum agricole.  

 

 

3925404580.jpg

 

A l’origine les cannes étaient broyées  grâce à des moulins qu’actionnaient les alizés qui soufflent en permanence sur les Antilles. Il en existait 240 au début du XIXème siècle qui ont peu à peu disparu avec l’invention des broyeurs à vapeur. Les quelques moulins qui subsistent sont souvent envahis par la végétation comme celui de Lubeth sur Grande Terre pris dans l’étau des multiples troncs d’un «figuier maudit » dont les graines, prétend la légende, ont été plantées par d’anciens esclaves pour se venger. 

 

 

255065981.jpg

 

Aujourd'hui les cannes sont broyées dans des usines ultra modernes, comme celle de Damoiseau sur Grande Terre en Guadeloupe dont les couleurs vives sont en harmonie avec le caractère festif de ce breuvage.

 

 

 2155023069.jpg

 

Grâce à une réglementation stricte et un savoir faire inégalé,  le rhum agricole des Antilles Françaises est largement supérieur aux rhums rustiques de Cuba, de la Jamaïque ou d'ailleurs. Les premiers sont en effet produits à partir de la fermentation du jus frais de canne alors que les autres  sont obtenus par la distillation du résidu de la fabrication du sucre, la mélasse. 

 

 

 2849854636.jpg

 

Je précise pour les malheureux ignorants de la chose que le Ti’Punch se prépare avec un filet de jus de canne (ou à défaut un peu de sucre en poudre) deux doigts (à l'horizontale !)  de rhum agricole et un quartier de citron vert. Il faut préalablement écraser le citron vert dans le jus de canne ou le sucre avant de verser le rhum. Surtout ne pas mettre un glaçon car c’est le meilleur moyen de tuer les arômes du rhum.

 

 

 1388867154.jpg

 

Le Ti Punch se consomme généralement en apéritif ou pendant les repas.  Mais  certains prennent  un premier Ti'Punch assez robuste au lever qu'on appelle "décollage" ou "pétépied". On peut doser son Ti' Punch à sa convenance, il n'y a pas de dogmatisme en la matière. Ainsi les natures délicates prendront un "punch fillette" ou un "ti feu". En général si vous êtes invité, on vous proposera très souvent un second Ti'punch, car il est malvenu de "rester sur un pied ! "

 

Et maintenant place à la musique. Vous pouvez écouter la chanson "Mon verre de Ti Punch est vide..." en regardant les photos qui en illustrent les paroles:

 

 

 

 

 

 

3055288969.jpg

 

Tu as pris un sorbet mangue

Je ne sais lequel choisir

Le va et vient de ta langue

Fait monter mon désir

 

 

2679147497.jpg
   

Va pour un sorbet passion

A l’image de notre amour 

Vacille ma pauvre raison

Lorsque tu me tournes autour 

 

 

4048478759.jpg
   
 

Mon verre de Ti Punch est vide

Veux tu me le remplir

Ici l’air est humide

Et je ne veux pas moisir

      

 

2905086410.jpg
 

 Allongé dans mon hamac

 Entre deux cocotiers

 J’oublie l’infernal Tic Tac

 Du monde civilisé

  

 

3582391130.jpg
  

Le va et vient de la mer

Sur le sable doré

Fais naître dans ma chair

Le désir de t’enlacer

 

 

506293339.jpg
 

Mon verre de Ti Punch est vide

Veux tu me le remplir

Ici l’air est humide

Et je ne veux pas moisir

 

 

1494464293.jpg

 

La gousse noire de la vanille

Et la fève de cacao

Parfument l’air des Antilles

Que je retrouve sur ta peau

 

1251697877.jpg
 
 

L’odeur suave du café

Réveille mes sens assoupis

Me vient l’envie du goût salé

De tes jolis seins brunis

 

 

3798933747.jpg

 

Mon verre de Ti Punch est vide

Veux tu me le remplir

Ici l’air est humide

Et je ne veux pas moisir

 

3203767594.jpg
 
 

Tu es venue dans mon hamac

Qui se balance à tout va

Je sens que tu es d’attaque

Pour partir vers l’au delà

 

 

2063386366.jpg
 

Mais de cette douce mort

C’est sûr qu’on reviendra

Et on repartira encore

Autant de fois que tu voudras

 

 

 

IMG_1893.jpg

Mon verre de Ti Punch est vide

 Veux tu me le remplir

 Ici l’air est humide

 Et je ne veux pas moisir

 

 

***** 

 

Si vous appréciez ce blog, je vous invite à découvrir les chansons  

 

de mon nouveau CD "Tu es l'obscur objet de mon désir" sur : 

 

Deezer (cliquez sur le nom) 

 

 ou les autres plateformes musicales Itunes, Spotify, Google play, Amazon

  

Mes autres blogs:

 (liens sur la barre de navigation)

 

Old Nut (Wix)  et Eldorad'Oc 

 

 

Texte, photos, Paroles, musique et chant Old Nut 

 

 (Je suis membre de la SACEM et toute reproduction ou utilisation publique 

 ou à des fins commerciales de mes chansons est interdite sans mon accord).

 


01/10/2018
6 Poster un commentaire

Jennifer

 

 127469696.jpg

 

L'amour est la grande affaire de notre vie et, comme le prévoit le contrat de mariage, peut mener au pire ou au meilleur ! Ma chanson d'aujourd'hui parle du triste sort de ceux qui tombent sous le charme d'une  femme "fatale". Vous allez peut être me soupçonner de misogynie et me dire : "Pourquoi évoquer les femmes et pas les hommes fatals ?". Il est vrai qu'il y en a eu de célèbres tels que Don Juan, Casanova, le Comte Dracula ou Barbe Bleue (le plus fatal d'entre eux) et, plus près de nous, James Bond. Mais mon inclination me portant sur le sexe opposé, j'ai chois l'aspect féminin du sujet. 

 

Je précise, tout d’abord, qu’il n’y a rien d’autobiographique dans ma chanson qui parle d’une femme fatale nommée  Jennifer, qui a mis son amant "aux fers" ! Notez en outre que je n'en  déduis pas que toutes les Jennifer soient des "dames de fer » !  Je ne veux surtout pas me les mettre à dos ! 

 

 

167245176.jpg

 

Les seules femmes fatales que j'ai croisées sont des héroïnes légendaires comme la fée Morgane,  ou historiques comme Hélène de Troie, Cléopatre ou Mata Hari ou de romans comme Les Diaboliques de Barbey d’Aurevilly, la Dame aux Camelias d’Alexandre Dumas ou  Nana de Zola . Mais celle qui m'a le plus fait fantasmer dans mon adolescence n'est pas Marilyn ni B.B mais l'héroïne  de cet envoûtant poème de Baudelaire « Les bijoux »  qui commence par ce vers « La très chère était nue, et, connaissant mon cœur… »

 

Ces femmes fatales que je ne connais que virtuellement – comme vous je l’espère chers lecteurs -  vous prennent dans leur "toile", vous font perdre la raison, annihile votre volonté et vous soumette corps et âme à leurs caprices et volonté.

 

Vous pouvez écouter ma chanson "Jennifer" tout en faisant défiler les photos qui illustrent les paroles : 

 

 

  

 

 

 

3195746613.JPG

 

Le jour où j’ai croisé ton chemin

J’aurais mieux fait d’louper mon train

Depuis ma vie est un enfer

Oh ! Jenny ! Jenny Jennifer !

 

  

3047745187.jpg
 
 

 

 Quand j’ai envie de voir mes potes

Tu les laisses dehors à la porte

Et quand une « ex » me téléphone

Après j’ai les oreilles qui sonnent

 

 1409328454.jpg

 

Oh Jenny, Jenny Jennifer

Ma mie tu m’as mis aux fers

Corps et âme je t’appartiens

Je n’suis qu’un jouet entre tes mains

 

 

3224704922.jpg

 

La première fois qu’j’ t’ai embrassée

J’aurais mieux fait d’rester couché

Depuis ma vie est un enfer

Oh ! jenny ! jenny Jennifer !

 

1835180988.jpg
 
 

J’regarde plus l’ foot à la télé

Dans un placard tu l’as rangée

Plus de cigarette, plus de cinoche

Je n’ai même plus d’argent de poche

 

 

3605072391.jpg

 

Oh Jenny, Jenny Jennifer

Ma mie tu m’as mis aux fers

Corps et âme je t’appartiens

Je n’suis qu’un jouet entre tes mains

 

 242081413.JPG

 

Quand tu m’as ouvert ton lit

J’aurais dû dire « arrivederci

Depuis ma vie est un enfer

Oh ! Jenny ! jenny Jennifer

 

 

 1506081896.2.jpg

 

Depuis on passe toutes nos nuits

Et toutes nos journées aussi

Jours de semaine et jours fériés

A faire des choses qu’ j’dois censurer

 

 

1217112405.jpg

 

Oh Jenny, Jenny Jennifer

Ma mie tu m’as mis aux fers

Corps et âme je t’appartiens

Je n’suis qu’un jouet entre tes mains

 

 

 

2560521736.jpg

 

Quand j’ai envie d’un mojito

Tu me ramènes une menthe à l’eau

Quand j’veux commander une pizza

Tu me prépares du quinoa

 

 

927025200.jpg

 

Mais à toi je suis accro

Je t’ai ,je t’ai dans la peau

Tu es comme une drogue dure

Il faut dire que tu assures

 

 

4032258640.jpg

 

Oh Jenny, Jenny Jennifer

Ma mie tu m’as mis aux fers

Corps et âme je t’appartiens

Je n’suis qu’un jouet entre tes mains

 

 NB : la statuette femme en ferronnerie d'art est d'André Debru  dont je vous invite à visiter l'atelier en plein air situé en Aveyron. 

 

 

 *****

 

 

 

Si vous appréciez ce blog, je vous invite à découvrir les chansons 

 

de mon nouveau CD "Tu es l'obscur objet de mon désir" sur :

 

 

 

Deezer (cliquez sur le nom)

 

 ou les autres plateformes musicales Itunes, Spotify, Google play, Amazon

 

 

 

Mes autres blogs:

 

(liens sur la barre de navigation)

 

 

 

Old Nut (Wix)  et Eldorad'Oc 

 

 

 

Texte, photos, Paroles, musique et chant Old Nut 

 

(Je suis membre de la SACEM et toute reproduction ou utilisation publique

ou à des fins commerciales de mes chansons est interdite sans mon accord).

 


28/09/2018
2 Poster un commentaire

Ainsi va le monde

 

570087633.jpg

 

Pendant des siècles les hommes ont vécu dans un monde quasiment immuable. Leur environnement spirituel, culturel et matériel restait le même de leur naissance à leur mort. Les seuls événements qui bouleversaient leur existence étaient les guerres où les famines.

 

 927857547.jpg

 

Les règles et traditions,  imposées en grande partie par le « ciel »,  étaient considérées comme intangibles. Les fils aînés, s’ils étaient nobles, prenaient la succession de leurs pères dans les châteaux ou les domaines et s’ils étaient roturiers, dans les fermes, les ateliers  et les échoppes .

 

 

2598359410.jpg

 

Les femmes avaient un statut et un rôle à la fois fondamental – celui de donner la vie – mais subalterne au plan économique et social.

 

 3933690313.jpg

 

Puis est venu le siècle des « Lumières » et, à sa suite, la révolution politique puis industrielle, qui ont peu à peu chamboulé l’organisation, les traditions et le mode de vie des pays occidentaux.

 

 1407866792.JPG

 

 

Aujourd’hui les nouvelles technologies ont modifié radicalement les relations humaines, les mœurs évoluent et l'avenir apparaît difficilement prévisible.

 

 

 687803746.jpg

 

Si certains continuent d’adhérer aux religions et y trouvent des règles de conduite, plus nombreux sont ceux qui  scrutent en vain le ciel et prétendent qu’il est vide.

 

 3527022092.jpg

 

Ne sachant pas de quoi demain sera fait, le mot d’ordre semble être avant tout  de satisfaire son "égo" et de jouir du moment qui passe. On est atteint de frénésie relationnelle, on "chatte" on "tweete" on "facedebouc" on "skype" on "webcame" on "blogue"  on "papillonne" !  Nous sommes tous « contaminés ! »

 

 3970843818.jpg

 

La sexualité est plus libre, les unions deviennent plus instables, les divorces augmentent ainsi qu’en corolaire les familles recomposées.

 

 489883684.jpg

 

Les adolescents, par le biais des sites pornographiques d’internet, prennent connaissance plus tôt des pratiques sexuelles d'où est absent tout romantisme alors que  les garçons de ma génération n'ont eu que les films de Brigitte Bardot pour nourrir leurs fantasmes (ce qui n'était pas sans charme ).

 

1571125444.jpg

 

Loin de moi l’idée de vouloir porter un jugement moral  sur ces évolutions. Qui peut juger si cela est bien ou mal ? Que vaut-il mieux pour un enfant, avoir deux familles ou vivre avec des parents qui se déchirent ? Seuls les enfants concernés peuvent éventuellement répondre. Et puis concernant les moeurs, gardons à l'esprit la formule latine " Aliam vita, alio mores" (autre vie , autres moeurs) et souvenons nous que  que grecs et romains , que nous considérons comme des peuples "civilisés"  pratiquaient l'abandon de nouveaux nés non désirés en pleine cité à la merci des prédateurs (chiens et rapaces) s'ils n'étaient pas recueillis par d'autres personnes. Par ailleurs, l'esclavage était le fondement de leur prospérité économique.

 

1874276794.jpg

 

Avec les progrès de la génétique on peut aujourd’hui concevoir des enfants en s’affranchissant de l’acte sexuel. Mais est-il nécessaire à un enfant d’avoir un papa et une maman pour s’épanouir ? Je le pense personnellement, mais qu'en sera-t-il demain ? 

 

 2530867294.jpg

 

Le fait d’avoir deux papas ou deux mamans est-il un handicap ?  un avantage ?  Ces situations deviennent  aujourd’hui possibles sans  que l’on ait vraiment les réponses. 

  

 

2379486856.jpg

 

A chacun donc de se débrouiller quand on embarque dans le « manège » de la vie, de se bricoler sa « philosophie », de se concocter sa recette du bonheur, les plus courageux ou les plus chanceux pouvant  se permettre de changer de destin en cours de route si la loterie ne leur a pas été au départ favorable. Ce que nos ancêtres ne pouvaient guère espérer.

 

 3667100528.jpg

 

 Une chose est certaine : la vie est courte et le paradis hypothétique et chacun entend jouir de sa vie au maximum. Même les « vieux » s’y mettent (dont je fais partie) que l’on voit partout et qui ont des agendas de ministre !

 

499269429.jpg

 

 Mais malgré les crèmes miracles et les bistouris des chirurgiens esthétiques la fin et la déchéance sont inéluctables.

 

 871217954.jpg

 

Ne l’oublions pas ! Un jour donc nous irons rejoindre nos ancêtres et nous aurons peut être alors toutes les réponses à nos questions. Mais même si on ne les a pas, on ne saura pas que l’on ne les a pas et tout cela sera sans importance !

 

 4155233845.jpg

 

En attendant, dans ce monde où, la plupart d’entre nous sont un peu déboussolés (heureux les croyants ? ), gardons nous de juger ou de condamner qui que ce soit quant à sa vie privée pour autant qu'elle ne nuit pas à autrui et soyons attentionnés et fraternels avec nos proches, nos amis  et nos frères humains embarqués dans ce « train fantôme »  ou ce « grand huit » qu’est la vie ! 

   

 

Paroles de la chanson

 

Couplet 1

 

Aujourd’hui tu files

 

 Le parfait amour

 

Mais de nos jours les idylles

 

Ne durent pas toujours

 

C’est le made in china

 

Qui règne sur les cœurs

 

On s’aime quelques mois

 

Ou à peine quelques heures

 

 

 

 Refrain

 

Ainsi va le monde

 

Ainsi va la vie

 

On est tous dans la ronde

 

Qui tourne à l’infini

 

Ainsi va le monde

 

J’sais pas si c’est bien

 

Ainsi va le monde

 

Mais on n’y peut rien

  

 

Couplet 2

 

C’est dans l’air du temps

 

Il faut qu’on s’éclate

 

Au premier coup de vent

 

On change de cap

 

On change de conjoint,

 

Comme de canapé,

 

Je n’ aime plus ton parfum

 

Ta peau s’est fanée

 

Couplet 3

 

Allons les enfants

 

Soyez pas soucieux

 

Deux papas, deux mamans

 

C’est ce qu’il y a de mieux!

 

Deux maisons plein de téloches

 

C’est un don du ciel

 

Double argent de poche

 

C’est chaque jour Noël

 

Couplet4

 

La vie est une fuite

 

En quête de mirages

 

Ca tangue et ça gîte

 

Le coeur est volage

 

On veut vivre, on jouit

 

Entends l’heure qui sonne

 

On a mille amis

 

Mais on ne connaît personne.

 

 *****

 

Si vous appréciez ce blog, je vous invite à découvrir les chansons 

de mon nouveau CD "Tu es l'obscur objet de mon désir" sur :

 

Deezer (cliquez sur le nom)

 ou les autres plateformes musicales Itunes, Spotify, Google play, Amazon

 

Mes autres blogs:

(liens sur la barre de navigation)

 

Old Nut (Wix)  et Eldorad'Oc 

 

Texte, photos, Paroles, musique et chant Old Nut

 

(Je suis membre de la SACEM et toute reproduction ou utilisation publique ou à des fins commerciales de mes chansons est interdite sans mon accord).


22/09/2018
6 Poster un commentaire